• Paupérisation  

    Brefs allers-retours sur Marx (1) : « Du ciel à la terre »(a)  

    « The rich man in his castle

        The poor man at his gate,

        God made them high or lowly

        And ordered their estate. »

     

    Ce quatrain médiéval anglais résume bien l’ordre d’un monde, éternisé par le mythe

    (Chez les Indiens, par exemple, le mythe de Veda qui distribue les castes selon les organes de Brahmâ dont elles sont sorties) et ses déclinaisons religieuses (« Et nous les avons placé en rangs, les uns au-dessus des autres, afin que les uns prennent les autres pour les servir. »  Coran, sourate XLIII, 31.) éventuellement agrémentées d’un au-delà de compensation (Cf. le  christianisme et son « heureux les pauvres, etc.…). Litanies de (et sur) la pauvreté pré-capitaliste : séculaire, encalminée dans le temps cyclique et « son éternel retour » : « Les paysans partagent tous une misère assez continue, une patience à hauteur de n’importe quelle épreuve, une extraordinaire aptitude à résister en se pliant aux circonstances, une lenteur à agir malgré le soubresaut des révoltes, un art désespérant pour se refuser à toutes « nouvelletez », une persévérance sans pareille aussi pour rééquilibrer une existence sans fin précaire. » (Braudel  Civilisation matérielle, économie et capitalisme).

    Passivité pourtant largement mythique puisque ce sont les grandes révoltes paysannes du XIIIeme au XVIeme siècle qui vont préparer la chute du système féodal et si elles ne se sont pas sorties du cadre religieux cela ne signifie pas qu’elles étaient irrémédiablement condamnées à l’échec : « En résumé nous pouvons dire que leur opposition [celle des millénaristes] n’était pas « formelle » mais religieuse dans la mesure où il s’agissait pour eux de réaliser la religion, que cette opposition est restée religieuse parce que cette critique amorcée de la religion a été défaite par les armes. Ce qui les concernait, ce n’était pas la forme de la religion mais son essence, ce n’était pas la forme que peut prendre l’aliénation mais sa vérité. » (George Lapierre in L’incendie Millénariste) [1]

    Cette défaite des insurrections paysannes est la préhistoire de l’essor du capital qui viendra effectivement tout chambouler : « Tout ce qui était solide, bien établi, se volatilise, tout ce qui était sacré se trouve profané, et à la fin les hommes sont forcés de considérer d’un œil détrompé la place qu’ils tiennent dans la vie et leurs rapports mutuels » (Le Manifeste). La pauvreté n’est plus désormais l’expression de la volonté de dieu et le pôle immuable d’une société  statique mais un mouvement étroitement corrélé à celui de la richesse (« Dans les mêmes rapports dans lesquels se produit la richesse, la misère se produit aussi (…) » Misère de la philosophie) qui ne peut plus s’arrimer aux vieilles justifications : la terre s’est émancipée du ciel. N’allant plus de soi, la pauvreté n’est donc plus ce qu’elle était.

    Et si la bourgeoisie devait, pour s’ériger en classe dominante, larguer les amarres d’avec la pétrification féodale et de son ordre symbolique, elle n’en a pas néanmoins renoncé, elle aussi, à étayer son pouvoir de raisons définitives (« La société de la marchandise, découvr[e] alors qu’elle devait reconstruire la passivité qu’il lui avait fallu ébranler fondamentalement pour établir son règne pur (..) » La Société du spectacle§ 144). Comme le montre l’histoire contrariée du darwinisme social, du XIXeme à nos jours (Cf. actuellement les controverses autour du livre Coming Apart aux Etats-Unis), ou les revitalisations régulières de la religion, cette sécularisation reste toujours à recommencer.



    [1] Cet auteur note aussi : «  C’est bien en effet le contraste entre le dénuement le plus extrême et le goût pour la richesse la plus totale qui caractérise dès leur début les mouvements millénaristes. »


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Robidou
    Mercredi 16 Mai 2012 à 12:42

    Dans votre enquête sur la paupérisation pourriez-vous traiter de la question du logement ?

    2
    Robidou
    Dimanche 10 Juin 2012 à 10:51

    Si vous pouviez accelerer la cadence de votre production théorique, cela nous ferait plaisir. En effet, vous semblez prendre votre temps. Un papier tous les mois c'est maigre...Magnez-vous !

    3
    sedasy Profil de sedasy
    Mardi 19 Juin 2012 à 10:30

    ouaich, c'est sur mais avec ce printemps pourri et autres avanies... Comme annoncé les textes sur la paupérisation commencent la semaine prochaine.


    oi

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :